+
L’annonce faite à Marie

La fête de l’Annonciation  représente le miracle de la conception du Fils de Dieu. Il y a là deux aspects particuliers qui ont su m’émouvoir : l’ »incroyable » que Marie est en train de vivre et sa réaction intérieure. Il y a dans mon œuvre une question importante que je me pose : « l’inattendu » existe-t-il encore de nos jours ? Où pourrait-on le rencontrer, y a-t-il un endroit dans ce monde sécularisé, dans une conception rationnelle de la pensée, dans le cadre de la pensée scientifique dominée par l’empirisme ? La Vierge Marie que j’ai représentée se trouve en plein parmi nous, assise dans un abri d’une station des transports publics, entourée de hauts bâtiments, de la saleté des rues et du bruit de la circulation. Et c’est dans ce chaos que lui parvient la voix du Seigneur, qu’elle se trouve en face de l’Archange Gabriel.

Et comment réagit cette jeune femme, cette Marie en face de « l’inimaginable » ? Selon la Bible,  Marie aurait répondu calmement :» Qu’il me soit fait selon ta parole » (Luc 1,38). Elle ne réalise rien, elle ne crée rien, elle accepte, elle reçoit, elle laisse faire.  Dans un monde  remplis d’obligations, d’échéances et de rendez-vous importants, de nouvelles, de plans, existe-t-il encore une petite place où nous puissions recevoir un grand amour ? Je pourrais dire : oui, qu’il me soit fait selon ta parole…
Druckversion Druckversion | Sitemap
© Sylvia Vandermeer